Friday, December 24, 2010

Benedict XVI and the Bible, the Immoral Bible

A new CD of Benedict XVI and A-list of Hollywood reading the entire Bible is being marketed this Christmas. This was how it was recorded last year in Italy. But the Bible contains many immoralities in today's standards and they would be outlawed and ruled out completely by the United Nations Charter of Rights. There are two books, one in French, La Bible Immorale that list and explain every single immorality contained in the Old and New Testaments, and the Sins of Scriptures, see below.





http://www.amazon.fr/Bible-immorale-Normand-Rousseau/dp/2892392845




Benedict XVI (with his GAY effeminate voice) will read and lead the Bible marathon on Italian Television (as advent to the Opus Dei-owned Vatican Television). Benedict XVI the faultiest « Conscience of our Age » will lead the reading of the Bible followed by Opus Dei handpicked elite famous people. What a group of out-of-touch elite.

Benedict XVI and the Opus Dei “silenced” the Jesuit missionary Jon Sobrino who has given his entire life working with the poorest people on earth – while Benedict XVI and Opus Dei eunuchs live in luxury.

Benedict XVI and the Opus Dei condemn Liberation Theology and forbid Jon Sobrino to preach, teach and publish in all Catholic venues. Why? Because the Jesuits are smarter theologians than the Opus Dei who only know how to parrot in Latin and make clanging cymbals empty theological books like the ones they wrote for John Paul II. That is why Benedict XVI is in a hurry to canonize John Paul II so they can say: “Do this… because John Paul II said it so.” But John Paul II is not the Word of God in fact he is the worst pope in history because he is the greatest LIAR who covered-up the priest-pedophilia under his 26 years papacy.

Now Benedict XVI and Opus Dei elite will read the Bible, the Book of Criminals but the greatest criminal is not King David or King Herod but John Paul II who led his John Paul II Pedophile Priests Army to sodomized more than 12,000 American boys and not counting the tens of thousands worldwide.

Benedict XVI and Opus Dei’s voices will be heard on Italian Television but not the humble voice of Jon Sobrino and Jesuit Liberation Theologians. Woe to the Vatican Palace that shall sink into the depths of the earth like the Temple of Solomon with all its treasures disappearing like smoke for what they have done to Jon Sobrino and the Jesuit missionaries among the poorest of Christ.

Benedict XVI used his Opus Dei Bishops and Cardinals to silence Jon Sobrino and the Jesuit Liberation Theologians in South America.

Benedict XVI and Opus Dei attack Jesuit Jon Sobrino


John Paul II the Pope of Pedophilia (by Danish cartoonist of Mohammed)

"I am against Homosexuality, but for Pedophilia"

The Bible is the foundation and source of “infallible” Papal power. To be more truthful, Benedict XVI is the “Father of Lies” and the Opus Dei are the “Fathers of Lies” because they covered-up the John Paul II Pedophile Priests Army for over 26 years. Those 12,000 plus American boys (and girls) sodomized by pedophile-priests meant NOTHING to the WORLD DOMINATION Agenda of St. Josemaria Escriva and John Paul II and Benedict XVI, the new Vatican Trinity.

PLACARD OF HISTORY


Victims - Attackers - Responsible Leaders


Pearl Harbor - 3,000 victims - 170 planes - Admiral Yamamoto

WTC & 9/11 attacks - 5,000 victims - 19 Muslims - Osama bin Laden

USA Priest Pedophilia - 12,000 victims - 6,000 priests - John Paul II + Benedict XVI + Opus Dei (the new Roman Catholic Trinity! the Vatican Trinity)

It would be more helpful if Catholics read this book, Sins of Scripture, by John Shelby Spong and meditate on its truths – instead of those papal books written by John Paul II who is deep in the fires of Hell for the “living Hell” he caused to the tens of thousands of altar boys and young children sodomized under his papacy.


Sins of Scripture reveal the sins of the Bible which is the most violent book that has caused the most death, violence, injustice to women and wars as compared to other religions.


The Sins of Scripture

Exposing the Bible's Texts of Hate to Reveal the God of Love

http://www.amazon.com/gp/reader/0060762055/ref=sib_dp_pt#reader-link -- Search inside book

http://www.amazon.com/Sins-Scripture-Exposing-Bibles-Reveal/dp/0060762055

Search inside this book




Pope to lead marathon Bible reading on Italian TV

Oct 2 01:13 PM US/Eastern

Pope Benedict XVI will kick off a week-long reading of the Bible on Italian television starting Sunday, with readers to include three former presidents and Oscar-winning actor Roberto Benigni. Some 2,000 people will take turns reading the Bible's 73 books, from the Old Testament's Genesis to the New Testament's Book of Revelations, at Rome's Holy Cross in Jerusalem basilica. The pope will record the first reading at the Vatican. Senator for life Giulio Andreotti, former presidents Francesco Cossiga, Oscar Luigi Scalfaro and Carlo Azeglio Ciampi as well as several ministers in the centre-right government of Silvio Berlusconi including his top aide Gianni Letta will be among the readers. From the world of entertainment, Benigni ("Life Is Beautiful") will be joined by filmmaker Michele Placido and blind tenor Andrea Bocelli. A number of Muslims and Jews will also take part, but Rome's grand rabbi Riccardo Di Segni declined an invitation, telling Italian media the event seemed "too Catholic" for him though he had total respect for the initiative. Di Segni will however become the first Jewish holy man to take part in a bishops' synod to open Sunday at the Vatican. The Jewish holy book the Torah comprises the first five books of the Old Testament, while the New Testament is exclusive to Christianity. Muslims consider the Bible as a precursor to their holy book, the Koran. Copyright AFP 2008, AFP

Comment YO

Perhaps the pope should read Matthew chapters 23 and 24, after-all, it’s all about him and his corrupt church. Then he should read 2 Peter chapter 2. And he should stop allowing folks to call him holy father, as there is only One YHVH…read it for yourself, or be lead astray by the ways of man. The pope has dung on his face, and worships stone and wood idols in churches built by the hands of man; exactly what YHVH warns against. Woe to thee.

============

Mgr Ouellet et la Bible immorale
Ivan Parent
Tribune libre de Vigile
mercredi 2 juin 2010 378 visites 8 messages

Caché sous la mitre pourpre d’un cardinal, Marc Ouellet de Québec, est allé récemment à Ottawa approuver notre hypocrite en chef Stephen Harper dans sa lutte intestine contre l’avortement. Bien sûr, il ne s’agit pas ici d’être pour ou contre l’avortement. Personne ne peut être pour, cela demeure toujours une dernière alternative à un problème de grossesse insoluble. Dans des cas extrêmes, ça demeure toujours la décision de la mère. Je qui m’a frappé et je ne suis pas le seul, comment peut-il parler de sexualité, n’en ayant, théoriquement, jamais expérimenter les joies et les peines. (du moins on le suppose) Par contre, le plus surprenant pour un représentant de l’Église catholique, c’est de mentionner qu’il faut conserver la vie. Cette Église, à ce sujet, a une histoire dont ces membres de la clergitude de toutes les couleurs devraient avoir honte et s’empresser de cacher.

J’ai reçu il y a quelques jours un courriel résumant quelques crimes religieux de celle qui prétend protéger la vie. Le voici :

Titre : Les mensonges de l’Église

Dans le débat sur le l’avortement et l’euthanasie, des théologiens et des évêques ont le culot de nous rappeler le respect de la vie dans les Saintes Écritures et dans l’histoire de l’Église. Or, rien de plus faux.

L’Ancien Testament méprise la vie. Tous les personnages bibliques se moquent du commandement "Tu ne tueras pas". Yahvé lui-même ne respecte pas la vie en noyant son humanité par le déluge. Moïse tue un garde égyptien, massacre des milliers d’Égyptiens avec les dix plaies d’Égypte, décapite 3 000 adorateurs du Veau d’or, enterre vivant Coré et ses 250 porteurs d’encens, brûle les deux fils d’Aaron, massacre les dix éclaireurs en Canaan, envoie contre son peuple une Plaie qui fait 14 700 victimes, envoie également les serpents du désert contre son peuple ce qui fait encore de nombreuses victimes, fait empaler les juifs qui ont eu commerce avec les prostituées de Madian, massacre les prostituées madianites et leurs petits garçons, sans compter que le grand prophète commet soixante génocides contre soixante villes cananéennes.

Josué commet pour sa part 31 génocides pour conquérir la terre de Canaan. La Bible précise que, à chaque ville, Josué ne laisse aucun survivant, même pas les enfants. David commet aussi un génocide contre les Amalécites qu’il massacre du soir au matin. Le grand prophète Élie égorge 450 prêtres de Baal et les Maccabés multiplient les massacres contre les Grecs.

Dans le Nouveau Testament, ce n’est pas plus rose. Hérode fait massacrer les enfants en bas de deux ans et fait décapiter Jean-Baptiste. Les juifs menacent à plusieurs reprises de lapider Jésus. Les Juifs et les Romains vont finalement réussir à le crucifier. Les Juifs sont prêts à lapider à mort la femme adultère. Saint Paul fait lapider à mort saint Étienne et Pierre assassine Ananie et Zaphyre. Jésus lui-même ne respecte pas la vie lorsqu’il dit que celui qui scandalise un enfant, on devrait lui mettre un meule au cou et le précipiter à la mer. Jésus est donc pour la peine de mort. Dans la parabole du festin, le maître jette à la géhenne celui qui ne porte pas la robe blanche. Dans la parabole des vignerons, on assiste à un massacre de serviteurs et à la vengeance du maître qui fait torturer les vignerons et les fait tuer. Où est le respect de la vie dans les Saintes Écritures ?

L’histoire de l’Église n’est qu’une longue suite de massacres. Pendant 2 000 ans, l’Église accuse les Juifs de déicide, ce qui est faux puisqu’il est impossible de tuer Dieu, mais cette accusation va multiplier les pogromes, les autodafés pour finalement être couronnée par la Shoa, crime commis par des nazis chrétiens, luthériens et catholiques. L’Église va multiplier les crimes : Pie XII ne condamne pas Hitler ce qui aurait épargné des milliers de vies, le Vatican organise une filière pour permettre à des criminels nazis de trouver refuge dans d’autres pays, et finalement Elle va attendre 20 ans après la guerre avant que Paul VI ne lève l’accusation de déicide.

Pendant vingt siècles, l’Église va justifier et même pratiquer l’esclavage qui a fait des millions de victimes.

Pendant 200 ans, les papes vont lever des croisades qui vont faire des milliers de victimes, hommes, femmes et enfants, non seulement des musulmans, mais aussi des chrétiens lors du sac de Constantinople en 1204.

Pendant 700 ans, l’Inquisition va faire des dizaines, peut-être des centaines de milliers de victimes, responsabilité directe de l’Église. Sous la direction surtout des Dominicains, on va torturer et brûler de soi-disant hérétiques.

Pendant un siècle, l’Église va faire des milliers de victimes avec sa chasse aux sorciers et aux sorcières. Là encore, on va torturer et brûler surtout des femmes pour des motifs futiles comme le soi-disant commerce avec le diable.

Pendant deux siècles, l’Église va attiser les guerres de religion entre catholiques et protestants qui vont faire des dizaines de milliers de victimes.

Pendant deux siècles également, l’Église va se faire complice du colonialisme des peuples chrétiens qui vont ravager la planète en commettant génocides et massacres.

Des millions de victimes !

Le pape Pie IX a osé appeler les chrétiens à son secours, armes au poing, lui, représentant d’une religion de paix.

L’Église a favorisé la peine de mort pendant vingt siècles. Elle vient juste de l’abolir en 2007.

Le pape Jean-Paul II a interdit le condom au risque de faire mourir des milliers de femmes et d’enfants, victimes du Sida.

Je m’arrête ici, la liste est trop longue, mais je pense que la démonstration est suffisante. Comment théologiens et évêques peuvent-ils mentir aussi effrontément en nous parlant du respect de la vie ?

PS : L’auteur, M. Normand Rousseau, a publié chez Louise Courteau éditrice, un ouvrage incroyable de recherches sur justement les crimes religieux de la Genèse à l’Évangile, « La Bible Immorale ». Je vous le conseille fortement. Enfin, quelqu’un a osé !

Ivan Parent


Écrire un commentaire

Suggérer cet article par courriel

*
*


Envoyer un message privé à Ivan Parent



Vos commentaires:

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
2 juin 2010

Monsieur Parent, je pourrais recommencer la liste interminable des crimes de l’humanité : Staline (30 millions de morts) ; Lénine, (on sait que ce sont des millions) ; les Goulags soviétiques, Hitler ( 6 à 8 millions dans les camps de concentrations que j’ai visités) ; le génocide du Cambodge ; le Rwuanda ; les deux guerres mondiales ; les 65 millions d’enfants qu’on tue chaque année, avant de naître, etc...Que de violence ! Et on n’est pas dans la Bible. On est collé sur le moderne et le contemporain.

La loi de Moïse est là, cela ne veut pas dire que tout le monde l’applique, même ceux qui disent qu’on devrait l’appliquer, ne l’appliquent pas toujours. Je présume, vous, que vous l’appliquez toujours, du matin au soir. Ce qui vous permet de condamner ceux qui ne l’appliquent pas. Pour ma part, j’essaie et je n’y arrive toujours pas de l’appliquer à 100 %. J’essaie de ne pas trop juger les personnes. Je me contente des faits, en n’oubliant jamais de les siturer dans leur contexte.

L’Ancien Testament propose une morale naturelle. Le peuple ne suit pas toujours. C’est ainsi qu’il faut lire l’histoire du peuple hébreu. Le Christ est venu proposé la loi d’amour, sans abolir la première. Il dit qu’il fallait essayer d’être parfait comme le Père céleste est parfait. Certains y arrivent plus que d’autres. Moi, j’essaie et je suis loin d’y arriver. Ce qui ne m’empêche pas de voir tout le mal qui est dans le monde et de me poser LA question de son origine. J’ai donné, en philosophie, à MATANE, un cours de 45 heures sur l’orgine du mal, et cela, pendant plusieurs années. La classe débordait. J’étais obligé de refuser des étudiants. Pourtant, jamais une époque a autant nié le mal que la nôtre.

On s’excuse de nos frasques collectives et personnelles en se projetant dans le passé, en affirmant qu’ils ont fait bien pire que nous, ce qui permet de nous excuser en grande partie du mal que l’on fait dans l’insousiance.

La Bible n’est pas un livre immoral. Il raconte le mal de l’homme, dans un peuple, et propose une voie de salut. Certains la rejette. C’est leur plus stricte liberté. On ne peut forcer personne à passer dans le camp de l’amour.

Et à pardonner. Malgré les bêtises de certains membres du christianisme, je continue à croire que cette voie est hautement supérieure à toutes les autres. Je ne condamne pas les personnes qui optent pour autre chose. Je n’osrais pas. Mais, après des années d’étude, j’ai fait le choix de l’amour et du pardon. C’est difficile à vivre et ça permet de planter sa tente dans une terre d’humilité.

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
2 juin 2010, par Grand-papa

Les fruits de l’arbre de la science du paradis terrestre :

« Jéhovah, qui, de tous les dieux qui ont jamais été adorés par les hommes, est certainement le plus jaloux, le plus vaniteux, le plus féroce, le plus injuste, le plus sanguinaire, le plus despote et le plus ennemi de la dignité et de la liberté humaines, ayant créé Adam et Ève, par on ne sait quel caprice, sans doute pour tromper son ennui qui doit être terrible dans son éternellement égoïste solitude, ou pour se donner des esclaves nouveaux, avait mis généreusement à leur disposition toute la terre, avec tous les fruits et tous les animaux de la terre, et il n’avait posé à cette complète jouissance qu’une seule limite. Il leur avait expressément défendu de toucher aux fruits de l’arbre de la science. Il voulait donc que l’homme, privé de toute conscience de lui-même, restât une bête, toujours à quatre pattes devant le Dieu éternel, son Créateur et son Maître. Mais voici que vient Satan, l’éternel révolté, le premier libre penseur et l’émancipateur des mondes. Il fait honte à l’homme de son ignorance et de son obéissance bestiales ; il l’émancipe et imprime sur son front le sceau de la liberté et de l’humanité en le poussant à désobéir et à manger du fruit de la science. »

Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Dieu et l’Etat / 1882

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
2 juin 2010, par Ivan Parent

Je vois M. …X…ou Mme…Y…au fait je ne sais même pas qui, que vous n’avez pas du tout compris le message de ce texte que je n’ai pas écrit mais que j’approuve entièrement. Premièrement je ne devrais même pas répondre à une lettre anonyme, celui ou celle qui l’a écrite manque d’un courage certain.

À ce que je sache, Staline, Lénine, Hitler et autres bienfaiteurs de l’humanité semblables n’ont jamais prétendu prêcher pour la vie et la paix. Ils n’ont pas fondé de religions. Dans le cas qui nous occupe, ce sont les mensonges qui m’interpellent. Cette religion dite d’Amour, tout au long de son histoire, a semé plus de cadavres que tous ces rigolos personnages dont vous parlez. Si vous croyez que l’Ancien testament propose une morale naturelle, c’est qu’il faut assassiner ceux qui ne croient pas la même chose que nous ? Que peut-on dire à ce moment-là des islamistes purs et durs qui lapident les femmes « coupables », les personnages bibliques l’ont fait allègrement. Les catholiques ont aussi, par Amour, fait brûler vives des centaines de milliers de personnes sur des bûchers pour les raisons les plus farfelues. C’est ça que vous préconisez comme religion d’Amour ?
Totalement insensé.

Il ne s’agit pas de relever les torts de l’Histoire pour haïr les gens mais simplement remettre à leur place ceux qui prétendent donner des leçons de vie et d’Amour pendant que leurs placards sont encore pleins de squelettes et foutre le bordel dans des discussions politiques hors contextes.

Ivan Parent

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
3 juin 2010

Monsieur Parent,

Merci d’avoir osé dire !!
Vous écrivez "...c’est les mensonges qui m’interpellent..."
Moi aussi c’est la question des mensonges par le lavage de cerveau dont j’ai été moi-même victime (je suis une ancienne religieuse !!) qui me choque !! Que l’on véhicule encore aujourd’hui ces mensonges de dogmes et bien plus...me dépasse ! Je ne comprends pas qu’en 2010 on puisse croire à ce que je crois être la plus grande arnaque de tous les temps parce qu’elle a traversé des siècles. C’est de l’ignorance crasse ! soutenue par des gens de bonne foi, par des aveugles qui conduisent des aveugles. Cependant, en toute responsabilité, les dirigeants politiques devraient s’informer auprès des récentes recherches et découvertes historiques, scientifiques et archéologiques, avant de soutenir et de financer ces religions mensongères, car en faisant ainsi, les autorités politiques se rendent complices de ce mensonge - enseigné comme étant une vérité-
Quand va-t-on s’ouvrir les yeux ? Et les oreilles ?

Andréa Richard, auteure de Femme après le cloître et Au-delà de la religion, Septentrion.
6501 Daviau,
TRois-Rivières. Qc.
G9A 6R3
andreagilles@cgocable.ca

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
3 juin 2010, par Bernard Lamborelle

Malheureusement, les fondamentalistes sont toujours convaincus que la Bible est « la parole de Dieu ». Ils n’osent donc pas user de leur jugement pour questionner les Écrits. Les plus manipulateurs d’entre eux interprètent le message à leur guise afin d’en offrir une interprétation qui justifie leurs propres ambitions, d’où ces drames et ces excès.

Mais que sait-on vraiment sur l’origine de ces textes ? S’il s’agit bien de la parole de « Dieu », a-t-on seulement cherché à comprendre QUI était ce « Dieu » ? Curieusement, il semble que non : depuis des siècles, théologiens et historiens acceptent l’idée d’une tradition orale voulant qu’il s’agisse d’un être intemporel, bon et divin. C’est ainsi que ces spécialistes se sont intéressés aux origines des religions, mais qu’ils n’ont jamais sérieusement questionné la nature de ce « Dieu ».

Pourtant, il est bien connu que de nombreux rois de l’antiquité se sont déifiés. Il suffit de penser aux Pharaons. Pourquoi le « Dieu » d’Abraham, qui est le père fondateur des trois grandes religions, ne serait-il pas lui aussi un roi puissant ? Voilà qui expliquerait cette curieuse relation qu’il entretient avec Abraham. En effet, il lui parle, l’accompagne et mange même avec lui...

J’ai longuement étudié le récit des Patriarches et cette période de l’antiquité afin d’explorer cette idée et de voir si ce récit fondateur n’aurait pas comme origine possible une relation roi-vassal. Après huit années de recherche, j’en suis aujourd’hui absolument convaincu et j’ai publié le résultat de mes recherches dans l’essai historique "Quiproquo sur Dieu" (ed. Editas).

On ne s’étonnera pas que cet essai reste dans l’ombre et qu’il ne fasse pas unanimité. Par contre, les nombreux témoignages - dont celui de Normand Rousseau, l’auteur de La Bible Immorale dont vous faites ici référence - confirment l’intérêt et le sérieux de la démarche.

De tout temps, les connaissances et les progrès scientifiques ont fait reculer l’Église. Avec ce livre, je crois être parvenu à ouvrir une première brèche. Mais plus nous en apprendrons sur cette période et cette vaste région, plus les faits nous permettront de déconstruire ces mythes avec l’espoir que le jour où les gens comprendront mieux les origines de leurs croyances, ils pourront user davantage de discernement en lisant ces livres « sacrés ».

Bernard Lamborelle
www.quiproquo.ca
http://bernardlamborelle.blogauteur...

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
3 juin 2010, par Gébé Tremblay

M. Parent, votre vision religieuse est exactement la même que Harper. Vous confondez les chrétiens et les juifs. L’ancien et le nouveau testaments.

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
3 juin 2010, par Ivan Parent

GéBé Tremblay

Que vous voyiez ma vision religieuse comme étant la même que celle de M. Harper est au départ une insulte gratuite doublée d’une aberration sans nom et je suis poli. Cela n’a aucun rapport . Manifestement vous dites n’importe quoi. Pourtant les mots sont clairs, c’est quand ça entre dans certains cerveaux que ça devient confus.

Ivan Parent

*
Mgr Ouellet et la Bible immorale
3 juin 2010, par Gébé Tremblay

Désolé, M. Parent, mais je crois que c’est vous qui n’êtes pas clair.

Si vous citez tous ces événements sortis de la Bible, pour prouver votre argument, c’est que vous les croyez vrais.

Harper aussi, en passant. :-)

http://www.vigile.net/Mgr-Ouellet-et-la-Bible-immorale

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home

Hit Counter
Hit Counter
free counters
Free counters
web hosting